Manager dans le Sens de la Diversité

Petit glossaire pratique de la diversité

Discrimination, égalité des chances, diversité... de quoi parle-ton précisément ? Ci-dessous un petit glossaire pour comprendre aisément et parler juste.

Action positive : Politique active en faveur de populations touchées par les discriminations et, plus généralement, toute mesure de prévention ou de compensation d'un désavantage.

ACSE : Agence nationale pour la cohésion sociale et l'égalité des chances créée par la loi pour l'égalité des chances en 2006 

Afnor : Organisme certificateur choisi par l’Etat pour décerner notamment les labels diversité et égalité professionnelle hommes-femmes.

Discrimination: Une discrimination est une inégalité de traitement fondée sur un critère prohibé par la loi, comme l’origine, le sexe, le handicap etc., dans un domaine visé par la loi, comme l’emploi, le logement, l’éducation, etc.

HALDE : Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l'égalité. C’est l’autorité administrative indépendante française compétente en matière de discrimination. Elle a également un rôle de promotion de l'égalité des chances auprès des différents acteurs de la société

Communautarisme : Phénomène qui consiste, pour un groupe ayant une caractéristique commune (l'âge, l'origine ethnique, l'origine géographique, le statut...) à se regrouper autour de cette appartenance et à en faire un outil de revendication.

Compétence : Mise "en œuvre, en situation professionnelle, de capacités qui permettent d'exercer convenablement une fonction ou une activité ". Lorsque le management est centré sur les compétences des personnes, il réduit considérablement le risque de discrimination.

Concurrence Mécanisme par lequel le jeu de l'offre et de la demande sur un marché organise la compétition qui devrait être normalement transparente, efficace et loyale. La discrimination est donc une remise en cause de la concurrence ainsi définie, sur un marché spécifique : le marché du travail.

Cooptation : Fait de recruter parmi ses connaissances ou le réseau de connaissances des collaborateurs de l'entreprise. La cooptation génère de la reproduction sociale et peut , dans certains cas, produire des discriminations.

Critère de discrimination : Dans le droit français relatif à la discrimination, les motifs prohibés sont au nombre de 18. Ils ne doivent pas entrer en ligne de compte dans le processus de décision  (recrutement, évaluation, formation, promotion, sanction...).  Ces 18 critères sont : l'origine, le sexe, les mœurs, l'orientation sexuelle, l'âge, la situation de famille, les caractéristiques génétiques, l'appartenance à une ethnie, l'appartenance à une nation, l'appartenance à une race, les opinions politiques, les activités syndicales ou mutualistes, les convictions religieuses, l'apparence physique, le nom de famille, l'état de santé, le handicap, l'état de grossesse.

Discrimination directe : Fait de traiter une personne moins favorablement qu'une autre "ne l'est, ne l'a été ou ne le serait", dans une situation comparable (ex : dans un recrutement, à compétences équivalentes, écarter un candidat sur la base de son sexe, de son âge, de sa religion, de ses opinions politiques ...).

Discrimination indirecte : La discrimination indirecte se produit lorsqu'une caractéristique, un  critère ou une pratique apparemment neutre est susceptible d'entraîner un désavantage particulier pour une catégorie de personnes.

Discrimination positive:  Politique de réparation dont bénéficie un groupe victime d'une discrimination légalement instituée dans le passé et qui vise à lui accorder un traitement dérogatoire du droit commun et préférentiel.  Ces politiques font l'objet de nombreuses controverses.

Double discrimination: On parle de double discrimination (ou de discrimination multiple) lorsqu'une personne est victime d'une différence de traitement fondée sur deux (ou plusieurs) critères différents cumulés : par exemple, une personne de sexe féminin et d'origine maghrébine, une personne noire et en situation de handicap, une personne homosexuelle engagée dans une activité syndicale.

Egalité des chances: Ensemble de mesures prises par les pouvoirs publics (pour l'emploi, le logement, la santé, l'éducation...) pour réduire les inégalités entre les personnes et les territoires, généralement sur des critères socio-économiques ou socio-culturels. C'est une politique redistributive. 

Egalité de traitement : Traiter de manière comparable des personnes placées dans une situationn comparable ce qui implique de vérifier que les pesronnes en question remplissent bien les conditions pour accéder à un bien, une prestation, un service, un droit...

Gestion de la diversité : Approche managériale qui part des différences individuelles pour les reconnaître, les respecter, les valoriser et les faire cohabiter harmonieusement dans un cadre collectif. Le prolongement de ce management consiste à mobiliser les diversités comme des atouts au service de la performance de l'entreprise et de l'épanouissemenrt des salariés.

Label diversité : Délivré par l’Afnor, le label Diversité est le témoignage de l’engagement des organismes en matière de prévention des discriminations, d’égalité des chances et de promotion de la diversité dans le cadre de la gestion des ressources humaines.

Politique diversité : Définition et mise en oeuvre d'une stratégie managériale globale intégrant la diversité comme une des composantes de la responsabilité sociale de l'entreprise.

Responsable diversité: Personne physique ou structure dédiée de l’organisme dont la mission est de s’assurer de la mise en place et du bon fonctionnement du système de management.

Testing : Technique qui consiste à induire chez un discriminant potentiel le passage à l'acte en créant les conditions de réalisation d'une discrimination. Ex : en réponse à une offre d'emploi, on enverra deux CV fictifs presque identiques sauf la variable à tester (origine, âge, sexe...). Ainsi on pourra tenter d'établir un lien entre la réponse négative et ces variables. Le testing a valeur de preuve aux yeux des tribunaux français.

.